☿ Bienvenue sur Scream Queens
Nous recherchons les Présidents prédéfinis de toute urgence, retrouvez-les ici.

Partagez | 
 

  NOLANftARIA | Well come back, bitch.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lambda ô School
avatar
Nolan Watson
♟Textos reçus : 49
Age : 21

MessageSujet: NOLANftARIA | Well come back, bitch.   Mer 23 Déc - 0:51



WELL COME BACK BITCH

FEAT NOLAN || ARIA


Loin est le temps où Nolan arpentait encore les rues de la Nouvelle-Orléans. Bon, cela ne fait que deux ans, deux ans et demi. Mais il a l'impression que ça fait une éternité. Parce qu'il a tellement eu l'habitude de voir ces vieux bâtiments, de cette ville sans âge. Parce que l'habitude de voir les commerçants du Vieux-Carré. Parce qu'il en a tellement l'habitude, que de ne plus les voir, le temps passe à une vitesse incroyable. C'est comme si vous mettiez un poisson hors de l'eau. Sa peine, sa souffrance, lui fait ressentir le temps à une lenteur incroyable. C'est la même chose pour lui, bien qu'il se plaise dans son nouvel habitat.

« — Tu peux pas faire ça ! » Cria une fille, après avoir poussé un cri plutôt strident, en voyant Nolan arriver derrière elle.
« — Quoi ! » Lança-t-il en enlevant le masque au visage du diable qu'il tient dans ses mains. « C'est juste une blague, faut apprendre à rigoler les gars ! »

Les élèves d'Art du Spectacle qui sont présents sur la scène, le regard d'un oeil perplexe. Tout le monde sait que Nolan a un humour bien spécial. Qu'il parvient à rigoler de tout, tout en sachant très bien se taire lorsqu'il le doit. Mais, de là à venir avec un vieux masque de diable, tout pourri ? Personne ne l'en croyait capable. Et pourtant...

Un profond soupire s'échappe des lèvres du garçon alors qu'il lance un peu n'importe où, le masque de diable pour ne plus en parler. Les meurtres. Ce n'est pas un sujet amusant. C'est loin de l'être. Et pourtant, l'ambiance que cela donne au campus, plaît encore plus à Nolan qui est un grand fanatique des films d'horreur et d'épouvante.

« — C'est pas parce que le prof t'as à la bonne, Nolan, que tu dois absolument en profiter. » Répondit Louane, une fille aux cheveux blonds qui est dans la même année que lui.
« — J'en profite pas, merci Lou', » Lança-t-il en lui jetant au visage un sourire angélique. « Et c'est pas parce que t'as pas eu le rôle que tu voulais pour la pièce, que tu dois t'en prendre à moi. Tout le monde sait que... »
« — Tu es une excellente comédienne ! » Coupa le professeur, qui vient toujours juste d'entrer sur la scène.

On ne badine pas avec l'amour. Pièce de Théâtre que le professeur a jugé bon de mettre à l'affiche pour les prochains cours. Une pièce où le thème principal est l'amour, mais où la fin prône une romance dramatique. Tragique. Perdican -c'est le personnage que joue Nolan. Louane, elle, joue Dame Pluche, alors qu'elle aurait préféré incarner Camille. Tout le monde n'est pas d'accord, mais tout le monde est obligé de suivre ces règles. Ce choix donné par le professeur.

Les voilà partis dans la répétition des deux derniers actes de la pièce. C'est à la dernière scène que la mort montre le bout de son nez, prenant la vie de Rosette -un personnage joué par une rousse sur scène. Nolan était en train de jouer son texte, à la perfection comme d'habitude, lorsqu'au fond de la pièce, un visage familier se dessine. Au début, il énonce son texte avec mon de confiance, jusqu'à ce que ses mots ne soient qu'un murmure inaudible pour tout le monde.

« — Hey, mais qu'est-ce qu'il fou ? » Demanda Louane, en levant les bras au ciel, lorsqu'elle voit que Nolan est descendu de la scène pour se mettre à courir à travers les rangées de sièges.

Mais le brun n'a pas le temps d'entendre ces propos. Au début, il pensait avoir rêvé. En fait, il pensait juste avoir vu son visage, parce qu'elle lui manque. Mais ces cheveux bruns, cette démarche... il n'aurait pas pu l'imaginer, même s'il en avait eu envie. Cela ne peut être qu'elle. Personne d'autre ne peut avoir cette démarche, cette allure... Alors il s'est mit à courir, jusqu'à arriver dans ce couloir à quelques pas de la scène d'Art dramatique. Nolan s'arrête net, en voyant la fille marcher à quelques mètres devant lui, lorsqu'il trouve la force de crier dans le couloir, ne prêtant pas attention aux autres étudiants présents.

« — SILVERSTER ! » Se met-il à crier, pour être sûre que la personne qu'il cherche est bien là.

Lorsque la grande brune se retourne, et que les yeux marrons de ce dernier se fixent dans ceux de la fille, son coeur manque un battement. Mais directement, un large sourire se colle sur ses lèvres. Un sourire sincère, comme il n'en avait pas eu depuis longtemps. Ne te laissant pas le temps de répondre, Nolan se met à courir, pour t'entourer de ses bras musclés. Il te sert contre son torse, sans te donner la moindre chance de l'en empêcher. Il dépose un baiser sur le sommet de ton crâne, avant de se reculer tout en posant ses mains sur tes joues.

« — Depuis quand t'es dans l'coin, Clopinette ? » Dit-il en utilisant ce surnom avec lequel il t'appel, et que tu détestes tant.

GALLINEA (c)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alpha Delta Psi
avatar
Aria Silvester
♟Textos reçus : 8

MessageSujet: Re: NOLANftARIA | Well come back, bitch.   Dim 27 Déc - 1:49

Well come back, bitch.


 
feat Nolan & Aria

On a toujours tous décidé ce qu'on aimerait faire de notre avenir, du moins en partie. Les parents se préoccupent une grande partie de cela mais on a toujours droit à notre mot. Moi, c'était en tout cas, le cas. Après ma leucémie, j'avais eu besoin de m'éloigner un peu. C'était un peu stupide dans un sens, puisque c'était quand même grâce à Andrew que j'étais là car il m'avais tellement soutenu et aidé...Mais j'avais eu besoin de m'extirper du cocon familial, et il avait compris enfin..Je crois. Je ne m'étais pas réellement préoccupé d'eux, après toute cette histoire, c'était carrément méchant dans le fond, mais j'avais eu besoin de ce petit moment de pause pour me ressourcer mais aussi pour être celle que je voulais être, et pas la petite princesse Aria, la fille adorée du foyer des Silvester.

Partir à la Nouvelle-Orléans en internat avait été une bonne chose, pas entièrement parce que j'avais fais les études que je voulais et que j'avais pu découvrir une ville tout à fait fascinante, mais que j'avais rencontré des personnes formidables, tel que toi. Oui toi, Nolan. Tu étais franchement une personne adorable on avait à peu prêt les mêmes délires et j'aimais ça. Je ne me cachais pas derrière un masque, un autre visage avec toi. Je pouvais être celle que je voulais et j'appréciais. Cela n'avait pas été simple quand tu étais partie, vivre ailleurs pour faire tes études à l'Université, je l'admettais. On n'avais pas passé grand temps ensemble mais le peu avait suffit pour tisser un lien assez difficile à briser en un claquement de doigts. Je ne sais pas trop pourquoi, mais j'étais sur qu'on se reverrait, quand on c'était dit ce fameux « au revoir » sans forcément savoir si s'en était réellement un. Tu allais partir je ne sais où dans une université hors de cet état, et franchement, je ne pensais pas que tu finirais dans celle ou mes parents vivaient à quelques pas de cette dernière.

Pourquoi avais-je pris la décision de revenir ici ? Ma famille, Andrew. J'étais parti assez à mon goût loin d'eux et j'avais envie de revenir et les revoir mais en me débrouillant seule. Ma décision les à un peu choqué, mais c'était le deal. Pas d'aide financière, je voulais vivre dans le campus et me démerder. Je n'aimais pas être privilégié par mon argent, donc je travaillais et me fondais dans la masse. Apparemment une masse pas si épaisse et dense puisque, en me dirigeant vers une des scènes pour aller récupérer des affaires que ma colocataire de chambre m'avais empreinté et que j'avais donc besoin en ce jour, j'avais entendu mon nom de famille, mais j'étais surtout tombé sur une bouille que je ne pensais pas voir ici, mais alors pas du tout. Déboussolé. Oui , c'était le mot qui convenait le mieux à ce que je ressentis sur l'instant, quand tes bras m'encerclent. Je papillonne plusieurs fois des yeux, avant de reconnaître ta chevelure sombre, ton odeur, ton corps qui m'avais déjà serré dans ces bras plus d'une fois. Wow, là franchement c'était le bouquet.
« Nolan ? » Lançais-je d'une voix légèrement enrouée, car j'avais un peu trop forcé la veille dessus entre mes cours de combat et d'être allé à un concert, mais également par l'émotion. Je recule un peu pour te regarder, te laissant glisser mes mains sur mes joues, alors que mes iris sombres plongent dans les tiennes, brillants d'une lueur assez ravie et excitée par le fait que tu étais ici et que je ne rêvais pas :
« Je suis dans cette faculté. Ne me dis pas que toi aussi ? Bon sang mais je vais finir par croire que tu le fais exprès. Pourquoi t'as choisi une fac aussi loin de la Nouvelle-Orléans ? Enfin, je m'en tape. C'est vraiment super que tu sois ici, tu m'avais manqué, tête de pioche. » Dis-je en t'offrant un fin sourire, étant toujours assez inexpressive mais ça, cela ne changeait pas hein. Je glisse une de mes mains sur l'une des tiennes, avant de souffler légèrement, et de rajouter :

« Et laisse moi deviner : tu as pris théâtre en option, ou carrément en licence, si tu es bien ici à la faculté. Cela m'étonne pas de toi. »
Mais je ne puis m'empêcher de te donner un léger coup de poing dans le ventre sans trop de force car je pourrais réellement te faire mal, avant de lancer :
« Je t'en veux quand même de pas m'avoir dis que t'étais ici, et d'être aussi peu causant par message. Tu mériterais que je te tape la tronche sur le parquet. »
Glamour ? Totalement.
to be continued..

fiche by mad shout.



Woman are meant to be loved, not to be understood
Hello, it's me, I was wondering if after all these years you'd like to meet.To go over everything,they say that time's supposed to heal ya but I ain't done much healing.There's such a difference between us and a million miles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
NOLANftARIA | Well come back, bitch.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» blues play back en G
» BOBBY LOLLAR – THE “BAD BAD BOY” IS BACK GOOD
» back door gang
» Play Back : JJ Milteau - Boogie Mix
» En manque de bonnes vieilles JB-PB ;) Back here !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: District Andy Warhol :: Philly Show-
Sauter vers: